Money ball

Le Brésil a cassé sa tirelire pour les stades

Jusqu’à la dernière minute, la FIFA a eu des sueurs froides pour savoir si le Brésil pourrait livrer à temps les 12 stades du Mondial. Le pays n’a pas lésiné sur les dépenses pour sortir des terres les enceintes qui accueilleront les spectateurs pendant un mois.

SAO PAULO

Arena Corinthians : 69.160 spectateurs

Arena CorinthiansCoût: entre 920 et 950 millions de reais (entre 410 et 425 millions de dollars), une hausse de 14 à 18% par rapport au budget initial.

Cela devait être une réussite pour marquer le lancement du tournoi. Il n’en est rien. Trois ouvriers sont morts depuis le début du chantier de l’Arena Corianthas. Le toit n’est pas achevé. Malheur aux spectateurs, si la pluie s’invite le 12 juin. La FIFA va croiser les doigts jusqu’au dernier moment.

MANAUS

Arena da Amazonia : 44.000 spectateurs

Arena da AmazoniaCoût: 670 millions de reais (299 millions de dollars)

L’Arena Amazonia menacé par les eaux ! Fin mai, la ville de Manaus a déclaré l’état d’urgence après de fortes précipitations. Une partie du toit de l’aéroport s’est même effondré. Quatre matches du tournoi doivent s’y dérouler, notamment Italie-Angleterre et Cameroun-Croatie.

NATAL

Arena das Dunas : 42.000 spectateurs

Arena das DunasCoût: 400 millions de reais (178,5 millions de dollars)

A la traîne ! Désabusé, le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke a declare fin mai sur Twitter : “Nous avons une course contre-la-montre, il reste encore beaucoup à faire pour les supporters et les médias.” Il manque toujours des sièges dans le stade

RIO DE JANEIRO

Maracana : 78.838 spectateurs

MaracanaCoût: 1, 2 milliard de reais (535 millions de dollars)

Le mythique stade Maracaña s’est refait une beauté pour ce tournoi. Ce lieu fait rêver tous les amateurs de ballon rond, lui qui a accueilli des matchs du Mondial en 1950. Un cauchemar pour les Brésiliens qui s’étaient inclinés devant leur public 2 -1 face au voisin uruguayen. A l’époque, la télévision était encore en noir et blanc…un autre siècle !

BRASILIA

Stade Nacional Mané Garrincha : 72.000 spectateurs

FIFA's boeing airplaneCoût: 1,403 milliard de reais (624,6 millions de dollars)

Le plus cher des douze stades construits ou rénovés a bien été livré à temps en 2012. Mais la toiture a dû être réparée en raison d’importantes fuites d’eau. L’ancien stade Mané Garrincha a été démoli pour laisser place à cette enceinte « verte » et ultramoderne.

Autres stades

Stade Spectateurs Coût
Arena da Baixada (Curitiba) 43.000 spectateurs 320 millions de reais (142 millions de dollars)
Arena Pantanal (Cuiaba) 44.000 spectateurs 570 millions de reais (254,4 millions de dollars)
Stade Beira (Porto Alegre) 49.989 spectateurs 330 millions de reais (147,2 millions de dollars)
Stade Mineirao (Belo Horizonte) 62.160 spectateurs 695 millions de reais (310 millions de dollars)
Stade Castelao (Fortaleza) 63.903 spectateurs 518 millions de reais (231 millions de dollars)
Arena Pernambuco (Recife) 46.000 spectateurs 532,6 millions de reais (237,6 millions de dollars)
Arena Fonte Nova (Salvador) 55.000 spectateurs 689,4 millions de reais (307,4 millions de dollars)

Source: AFP | Photos: AP

Côte d’Ivoire

Eléphants: « Cette année est notre année »

https://www.youtube.com/watch?v=HKm5AP0udL8

Avant de s’envoler ce mercredi pour le Texas pour supporter son équipe nationale, qui va livrer un match amical contre le Salvador, l’ambassadeur de Côte-d’Ivoire aux États-Unis, Daouda Diabaté, a lancé un message de mobilisation autour des Eléphants.

“Pour tous les Ivoiriens, le football est un facteur d’unification », assure M. Diabaté. L’équipe nationale de Côte-d’Ivoire, les Eléphants, qui sont en préparation ici aux Etats-Unis, devront continuer au Brésil dans les prochains jours.

Concernant les chances des Eléphants, l’ambassadeur espère que l’équipe ira loin. « Cette année est notre année », a-t-il dit, ajoutant : “Nous sommes extrêmement fiers de nos joueurs, car ils ont travaillé très dur pour jouer sur la scène mondiale ».

Les Grands Absents du Mondial

Le monde du football compte un certain nombre de stars qui en sont de véritables ambassadeurs à travers le monde. Certains de ces athlètes sont tellement adulés que leurs fans suivent leur parcours partout, peu importe l’équipe ou l’endroit où ces joueurs se retrouvent (On pense notamment à l’escapade de Drogba en Chine). Malgré la popularité de leurs championnats  respectifs et leur succès individuel, rien n’égale une belle prestation en coupe du monde. Raison pour laquelle l’absence annoncée de quelques-unes de ces grandes stars du football au mondial 2014 peut difficilement passée inaperçue.

Zlatan Ibrahimović
L’attaquant vedette du Paris St Germain sera absent à la coupe du monde. Même s’il est vrai que le capitaine suédois s’est battu pour mener son équipe à Rio, le meilleur buteur de la ligue 1 n’inscrira aucun but au Brésil. Il devra se contenter d’être spectateur tout au long de la compétition.

Radamel Falcao
Une absence un peu plus dramatique est celle de l’attaquant Colombien Radamel Falcoa. Victime d’une blessure au genou, Falcoa a annoncé lundi, 02 Juin, qu’il n’accompagnera pas son équipe au Brésil, mais promet d’être le supporter le plus engagé des Cafeteros. Meilleur buteur de la sélection colombienne, il compte 9 buts en 13 matches. Grosse déception pour Falcoa qui espérait graver son nom dans l’histoire avec une équipe qui marque son retour en coupe du monde après 16 ans d’absence.

Samir Nasri
Malgré son excellente performance avec Manchester City, Samir Nasri n’a pas été retenu dans la liste des 23 par le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps. Même si cette décision laisse plus d’une personne perplexe, l’absence de l’attaquant sur le terrain s’est déjà fait ressentir lors des récentes prestations des Bleus. Fouteur de trouble ou pas, l’absence de Nasri au Brésil peut s’avérer un handicap majeur pour le succès des Bleus.

Landon Donovan
Le meilleur buteur de l’histoire de la sélection américaine ne fera pas partie des 23 sélectionnés pour le mondial. Landon Donovan, ancien joueur du Dortmund ou encore d’Everton, détient le record américain avec 57 buts en sélection. Présent lors aux dernières coupes du monde, il n’aura pas l’opportunité de revêtir le maillot de la Team USA en 2014.

Sunday Mba
La révélation de la CAN 2013 en Afrique du Sud manquera le Mondial-2014. Il a été écarté à la dernière minute par le sélectionneur des Super Eagles, Stephen Keshi. Ce dernier a justifié  son choix en expliquant que Mba, auteur du but de la victoire pour le Nigeria lors de la finale de la dernière CAN, «n’a pas montré la faim et la combativité».

En chiffres

Les experts Las Vegas

La coupe du monde commence dans huit jours et les listes officielles des formations nationales commencent à être publiées. 90 minutes de jeu pour départager des équipes qui ont travaillé quatre ans pour arriver au Brésil.

Tout le monde a un favori, et parfois plusieurs. En terme de gain, les experts des paris de Vegas se sont prononcés: le Brésil est l’équipe a battre. Vegas Insider, la bible des parieurs, vient de publier la liste des cotes pour les paris sportifs de la coupe du monde 2014. Voici les cotes actuelles:

Bresil +300*
Argentine +400
Allemagne +500
Espagne +650
Cote d’ivoire +15000
Ghana +24000
Nigeria +25000
Cameroon +60000
Algeria +100000

Les cotes ci-dessus montrent que le Brésil est reconnu comme favori pour remporter la coupe du monde. On note également ici les cotes en faveur des suspects habituels, comme l’Argentine, l’Allemagne, ou l’Espagne. Bien que la plupart des équipes Africaines se retrouvent dans des groupes assez difficiles, nous pensons que certaines ont le potentiel de se hisser au plus haut niveau de la compétition.

Paul le Poulpe versus pandas

La Chine espère que ces plantigrades du principal élevage de pandas de la province du Sichuan feront aussi bien que Paul le Poulpe. Reuters

Les parieurs chinois comptent sur leurs pandas devins

Après le décès de Paul le Poulpe, les parieurs chinois comptent sur une équipe de pandas devins pour les aider à placer leurs mises lors du mondial au Brésil (12 juin-13 juillet), rapporte mardi l’agence Chine nouvelle.

Pour exprimer leurs pronostics, les ours auront à choisir entre des paniers de nourriture représentant respectivement la victoire, la défaite ou le nul lors de la phase de poules. Pour les matches à élimination directe, ces adorables animaux devront grimper dans l’arbre portant le drapeau de national de l’équipe de leur choix, précise Chine nouvelle.

La Chine espère que ces plantigrades du principal élevage de pandas de la province du Sichuan feront aussi bien que Paul le Poulpe, qui avait réussi huit bons pronostics lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud en utilisant ses tentacules.